Globe & Mail

Réévaluation des actions canadiennes dans la domaine d’énergie suite à l’attaque d’Aramco

By septembre 25, 2019 No Comments

L’indice de référence du pétrole brut en Amérique du Nord, West Texas Intermediate, a fluctué entre $57 et $62 USD la semaine dernière après l’attaque de Saudi Aramco, premier exportateur mondial de pétrole. L’incident saoudien ne redonnera pas toute la fortune du secteur de l’énergie au Canada, mais il a provoqué une flambée des cours de certaines sociétés du secteur.

Pour le Globe and Mail de cette semaine, nous recherchons des entreprises canadiennes actives dans la production, l’extraction et la distribution de pétrole et de gaz, axées sur la qualité et la durabilité, dans un contexte de tensions géopolitiques mondiales.

Nous examinons le secteur de l’énergie domestique pour les entreprises en utilisant les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 2 milliards de dollars;
  • Variation positive du bénéfice d’exploitation après 12 mois (NOPAT) – mesure de l’efficacité opérationnelle excluant les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de la société, déduction faite des impôts;
  • Un ratio de croissance future sur la valeur marchande (FGV / MV) compris entre moins 50% et 50%, excluant les entreprises bénéficiant de remises ou de primes exagérées. FGV / MV représente la proportion de la valeur de marché de la société qui est constituée des prévisions de croissance future plutôt que des bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé;
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent;
  • Indice de performance économique (EPI) supérieur à 0,5 et croissance du PEV sur 12 mois, qui est le rapport rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. Pour EPI, tout ce qui est supérieur à un est favorable – plus le chiffre est élevé, mieux c’est.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.