Tag

FNB

Avril 2019, mot du gestionnaire de portefeuille

L’indice rendement total S&P/TSX s’est accru de 13.3% au cours du premier trimestre. Le marché boursier Canadien affiche donc un excellent départ en 2019 avec une performance supérieure à l’indice Mondial MSCI Global (10.4%) et presque équivalente à l’indice américain S&P 500 (13.7%).

Les marchés boursiers sont présentement portés à la hausse par des perspectives de croissance économique positives. Depuis plusieurs semaines maintenant, la profondeur et longévité de perspectives mondiales constructives ont gagné en importance suites aux plus récents commentaires économiques et énoncés politiques des plus importantes banques centrales dont celle de Chine, d’Europe et des États-Unis.

Cet étalement du cycle économique haussier mondial sur un horizon plus lointain a pris une place plus prépondérante dans les anticipations des acteurs du marché boursier et a clairement surplanté les désagréments liés à l’adoucissement de la croissance à court terme. Bien que la croissance économique et celle des profits corporatifs soient présentement moins élevées que l’an passé leur résilience et persistance à long terme sont les facteurs qui ont maintenant pris une importance prépondérante dans la psychologie des investisseurs.

Notre indice actions canadiennes Nasdaq Inovestor (NQICA) a progressé de 0.6% en Mars et est à la hausse de 11.4% depuis le début de l’année, pour une légère sous performance par rapport au marché canadien. Le titre qui a le plus fortement contribué à la performance de l’indice NQICA au mois de mars est Parkland Fuel Corporation (PKI) avec une hausse de 11.2%, alors que The North West Company (NWC), est celui qui a réalisé la plus forte contreperformance avec une baisse de 9.3%.

Le plus récent rebalancement a nécessité la vente de trois titres soit The North West Company, Parkland Fuel et CAE. Ils ont été remplacés par trois autres soit Great-West Lifeco, Norbord et Open Text. North West Company a vu son ROIC diminuer à la suite d’une augmentation des actifs sans que ce soit compensé par une hausse correspondante de son NOPAT. Le catalyste pour la vente de Parkland Fuel était la hausse du prix des actions. La vente de CAE s’expliquait par la baisse importante du profit économique ajouté ou EVA tel que déterminé par notre modèle quantitatif. Great-West Lifeco a vu son NOPAT augmenter substantiellement et a été ajouté en portefeuille pour cette raison. Plusieurs sociétés cycliques du secteur des matières premières ont des profits fortement haussiers depuis quelques temps, notre approche veut que l’on augmente le poids d’un secteur dans de telles conditions. Norbord est la société qui a fait son entrée dans le portefeuille pour ces raisons. Finalement, l’entrée d’Open Text s’explique à la fois par un pointage fondamental élevé mais aussi par une valorisation attrayante.

FNB – Article du G&M (en anglais)

 In this research report created this week for The Globe And Mail, we look at Canadian ETF’s: January’s launches and terminations

Three new ETF providers entered the industry in January. CIBC Asset Management introduced a suite of two actively-managed fixed income ETFs and two multifactor equity ETFs, which seek to replicate CIBC’s in-house indices. The indices consider the following factors in selecting equity securities: low volatility (low sensitivity to market fluctuations), quality (high profitability and low financial leverage), value (low price to earnings and price to book), and high price momentum characteristics.

SmartBe Wealth Inc. launched the SmartBe Global Value Momentum Trend Index ETF (SBEA) listed on NEO exchange. The ETF tracks the Alpha Architect Value Momentum Trend for Canada Index, which is based on three factors: value, momentum and trend-following. The index is designed by Alpha Architect LLC, a research-intensive asset management firm that delivers concentrated factor exposure.

National Bank Investments Inc. joined the herd of ETF sponsors with the launch of four ETFs. Its initial suite includes the NBI Active Canadian Preferred Shares ETF (NPRF), the NBI Canadian Family Business ETF (NFAM), the NBI Global Real Assets Income ETF (NREA) and the NBI Liquid Alternatives ETF (NALT). NALT’s investment objective is to provide a positive return while maintaining low correlation to, and lower volatility than, the return of the global equity markets. The ETF will seek to achieve this objective by investing primarily in long and short positions on financial derivatives that provide exposure to different major asset classes, such as government bonds, currencies, equities or commodities.

Another ETF Issuer has filed a preliminary prospectus to issue liquid alternatives ETFs. Accelerate Financial Technologies Inc., established by a team with a track record of successfully managing award-winning hedge funds, intends to launch a suite of exchange traded alternative funds.

Accelerate’s initial suite consists of the Accelerate Absolute Return Hedge Fund (HDGE), the Accelerate Enhanced Canadian Benchmark Alternative Fund (ATSX) and the Accelerate Private Equity Alpha Fund (ALFA). The ETFs’ fee structure will be similar to that of hedge funds. They have a 0% management fee and will only earn a performance fee if they outperform their high-water mark. For instance, HDGE will charge a performance incentive fee of 20% of the excess NAV in between quarters, ATSX’s performance incentive fee is 50% of the positive amount by which ATSX’s performance exceeds the performance of the S&P/TSX 60 TR Index for the quarter and ALFA will charge a performance incentive fee of 15% of the excess NAV in between quarters.

Read the full report here.

This article is written by Kimberly Yip Woon Sun, ETF Analyst for Inovestor Inc.

Commentaire du gestionnaire de portefeuille – décembre 2018

L’indice de rendement total S&P/TSX a clôturé le mois de décembre et l’année 2018 en baisse de 5,4% et de 8,9% respectivement, ce qui en fait la pire année pour les actions depuis 2015. Cette baisse est imputable aux signes de ralentissement de l’économie mondiale, aux inquiétudes suscitées par la direction de la politique monétaire américaine, les craintes inflationnistes d’un marché de l’emploi fort, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et le dysfonctionnement politique provoquant la paralysie du gouvernement américain. Parallèlement, le prix du pétrole brut a chuté de 9,6% à $45.81, son plus bas niveau depuis août 2017, sur la crainte d’une demande pétrolière faible résultant d’une croissance mondiale plus faible. Notre indice d’actions canadiennes Nasdaq Inovestor (NQICA) a perdu 6,8% sur la même période, soit 143 points de base de moins que l’indice de référence. Notre allocation sectorielle a généré une contribution de 50 points de base, notre décision de surpondérer les actifs de base et de sous-pondérer les produits énergétiques s’étant avérée fructueuse. Cependant, notre sélection d’actions a généré une contribution négative de 193 points de base alors que certaines actions ont sous-performé. Vous trouverez ci-dessous les trois principaux contributeurs à la performance. (Télécharger)

Les trois principaux contributeurs à la performance étaient:

1.       Metro (MRU: CN), détaillant de produits alimentaires et de produits de base, a progressé de 3,4% à la suite de l’approbation par le TSX de son programme d’offre publique de rachat dans le cours normal des activités visant à racheter 2,7% de ses actions en circulation.

2.       Stella Jones (SJ: CN), producteur de papier et bois d’œuvre, a accusé un recul de -1,3% après que la société a annoncé qu’elle poursuivrait son propre programme d’offre publique de rachat dans le cours normal des activités visant à racheter 4,3% de ses actions en circulation.

3.       West Fraser Timber (WFT: CN), un producteur de papier et de bois d’œuvre, a chuté de -2,5% après avoir annoncé une réduction temporaire de la production en Colombie-Britannique au cours de la période de vacances dans quatre de ses scieries.

Les trois derniers contributeurs à la performance étaient:

1.       Canadian National Railway (CNR:CN), un exploitant de chemin de fer, a reculé de -11,1% alors que les investisseurs craignent qu’un ralentissement de la croissance mondiale ne se répercute sur les expéditions de pétrole brut par chemin de fer et de produits de base.

2.       Equitable Group (EQB:CN), société d’hypothèques et d’épargne, a reculé de -14,7% alors que la croissance du crédit hypothécaire au Canada a continué de ralentir au troisième trimestre 2018, après avoir enregistré la plus faible croissance en 22 ans.

3.       TFI International (TFII:CN), une entreprise de transport, a chuté de 19,5% alors que les hausses de prix sur le marché du camionnage se stabilisent. Cela pourrait s’avérer difficile pour les marges d’exploitation en 2019.

Salutations,

L’équipe Gestion de Placements Inovestor

Commentaire du gestionnaire de portefeuille – Septembre 2018

FNB Horizons Indice d’Actions Canadiennes (INOC)

Note: Le FNB Horizons Inovestor Actions Canadiennes (INOC) suit l’indice Nasdaq Inovestor Actions Canadiennes (NQICA)

L’indice de rendement total S&P/TSX a terminé le mois de septembre en baisse de 0.89% alors que le marché des actions canadiennes était sous pression en raison des incertitudes entourant un nouvel accord commercial avec les États-Unis. Entre-temps, la Banque du Canada a décidé de maintenir son taux directeur à 1,5% et d’adopter une approche prudente. Le dollar canadien a augmenté en raison de la hausse des prix du pétrole brut et des commentaires favorables du gouverneur Poloz à une éventuelle hausse des taux le mois prochain. Notre indice Nasdaq Inovestor Canada (NQICA) a diminué de 1.83% pour la même période, 94 points de base sous l’indice de référence. Notre allocation sectorielle a contribué à -15 points de base car notre surpondération dans le secteur discrétionnaire et notre souspondération dans le secteur de santé se sont avérés défavorables. De plus, notre sélection de titres a contribué jusqu’à -79 points de base, certaines actions ayant clairement sous-performé. Vous trouverez ci-dessous les trois premiers et les trois derniers contributeurs à la performance.

Les trois principaux contributeurs à la performance étaient :

  1. Equitable Group (EQB:CN), un fournisseur de prêts hypothécaires, a bondi de 6.4% après avoir annoncé que ses nouvelles émissions hypothécaires, ses dépôts de garantie et la croissance de ses emprunts étaient tous mieux que prévu au T2 2018 le mois dernier.
  2. Linamar (LNR:CN), un fabricant de pièces automobiles, a progressé de 3.7% grâce à l’optimisme des investisseurs quant à un possible accord commercial entre les États Unis et le Canada, qui exclurait une taxe automobile sur les véhicules canadiens.
  3. Couche-Tard (ATD.B:CN), une chaîne de dépanneurs, a augmenté de 3.6% notamment grâce à de solides résultats pour le T1 2018 : BPA de $1.15 (mieux de $0.09) pour un chiffre d’affaires de $19.3B (mieux de $1.4B).

Les trois derniers contributeurs à la performance étaient :

  1. Canadian Tire (CTC.A:CN), une chaîne de vente au détail, a diminué de -7.3% après que DOL a rapporté des ventes en magasins plus faibles et diminué ses prévisions pour l’année en cours, ce qui est de mauvais augure pour CTC.A.
  2. Norbord (OSB:CN), un fabricant de panneaux dérivés du bois, a chuté de -13.8% après qu’un analyste de la CIBC ait revu à la baisse les perspectives de la firme suite à un nombre de permis de construction moins élevé que prévu sur le marché immobilier américain.
  3. Dollarama (DOL:CN), une chaîne de magasins à escompte, s’est effondré de -17.6% après avoir sorti des résultats décevants au T2 2018 : BPA de $0.43 (pire de $0.01) pour un chiffre d’affaires de $868M (pire de $24M).

Salutations,

L’équipe Gestion de Placements Inovestor

Pourquoi vous devez investir dans INOC

Investir au Canada demeure un défi pour les investisseurs car la plupart des produits d’actions canadiennes, qu’ils soient gérés de façon active ou passive, ont généralement tendance à être très similaires en raison de la forte concentration sectorielle. En effet, plus de 75% de l’univers canadien se retrouve dans les secteurs suivants : finance, énergie et matériaux. Pour cette raison, en plus des contraintes des politiques de placements des fonds, la plupart des gestionnaires ne sont pas motivés à s’éloigner de leur indice de référence, qui est dans la plupart des cas le S&P/TSX.

Après avoir créé l’indice Nasdaq Inovestor (NQICA) qui reproduit le portefeuille modèle d’actions canadiennes Inovestor StockPointerTM, nous avons conclu un partenariat avec Horizons pour lancer un produit différencié, le FNB Horizons Inovestor Actions canadiennes (INOC). Celui-ci permet de mieux investir dans le marché canadien en répliquant l’indice Nasdaq Inovestor. Vous trouverez ci-dessous les principales raisons pour lesquelles vous devriez acheter INOC pour vos clients:

  1. Style et philosophie d’investissement d’Inovestor

Lorsque vous achetez INOC, vous investissez dans 25 sociétés canadiennes de grande qualité qui se négocient à des multiples attrayants qui créent de la richesse pour leurs actionnaires. Ce concept est facile à comprendre et à expliquer à vos clients. Pour trouver ces entreprises, Inovestor utilise une approche multifactorielle utilisant les ratios économiques. Cette méthode s’explique mieux par la différence entre le rendement du capital et le coût du capital. Les états financiers sont ajustés pour annuler les pratiques comptables agressives et faire plus facilement des analyses relatives. Le système de classement de la stratégie peut être consulté sur la plateforme Inovestor for Advisor.

  1. Diversification et prise de risques actifs calculés

L’indice sous-jacent, le NQICA, évite la concentration sectorielle permanente associée à l’indice S&P/TSX. Un aspect unique des stratégies StockPointerTM est que nous créons notre propre allocation sectorielle basée sur notre indice de performance exclusif (retour sur capital divisé par le coût du capital). Nous procédons au tri de toutes les actions de S&P/TSX en utilisant ce ratio et nous les classons du plus haut au plus bas; nous prenons ensuite les 100 meilleurs pour arriver à nos allocations sectorielles. Par exemple, si nous nous retrouvons avec 20 entreprises dans le secteur discrétionnaire, nous allouons 20% de notre portefeuille à ce secteur. Il s’agit d’une différence majeure par rapport à l’indice S&P/TSX, car nous investissons selon notre propre méthode d’allocation sectorielle.

  1. Rendement élevé ajusté au risque à faible coût

Lorsque vous investissez dans l’INOC, vous achetez non seulement un FNB d’actions canadiennes à rendement élevé avec d’excellents rendements ajustés au risque, mais vous obtenez également un prix concurrentiel. Selon Morningstar, la moyenne des FNB d’actions canadiennes ont des frais de 0,65%. Bien que le prix d’INOC soit légèrement inférieur à celui d’autres produits concurrents, notre indice sous-jacent a surpassé l’indice S&P/TSX au cours de 9 des 10 dernières années. Bien que la performance passée ne soit pas une garantie de performance future, nous pouvons affirmer qu’il aurait été judicieux de payer des frais raisonnables pour une stratégie qui a généré un rendement annualisé de 12,1% depuis 2008, une valeur ajoutée de 7,4% par rapport au S&P/TSX.

En conclusion, nous avons mentionné les trois principaux avantages concurrentiels que vous pouvez tirer de l’achat de ce FNB pour vos clients. Comme toujours, faites vos devoirs, mais vous conclurez sans doute que ce produit investissable est 1) très transparent et facile à comprendre, 2) la meilleure option de remplacement pour vos fonds communs de placement et vos FNB ayant des frais élevés, 3) vous fera gagner du temps avec vos petits clients si vous répliquez la stratégie déjà pour vos gros clients et 4) vous recevrez un soutien après-vente en lisant nos commentaires mensuels sur la performance de l’INOC. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions et nous vous répondrons rapidement.

ZUQ – BMO MSCI USA Haute Qualité

Pour l’analyse de contenu de cette semaine, nous vous faisons parvenir le PFScan Download  ainsi que la grille SPscore Download  de l’ETF « BMO MSCI Américaines de Haute Qualité » (ZUQ). Relativement récent, ce fonds négocié en bourse a fait son entrée sur les marchés le 5 novembre 2014.

ZUQ a attiré notre attention pour plusieurs raisons. La première, et la plus importante, est que 94% des actions inclues dans ce portefeuille génèrent un EVA positif, leurs indices de performance économique (IPÉ) étant supérieurs ou égaux à 1.0. Il est donc vrai de dire que la qualité du portefeuille est très élevée, surtout si on le compare à un ETF répliquant le S&P500 de façon intégrale : seulement 67% des participants du S&P500 génèrent un EVA positif.

Vu que la qualité des participants de ZUQ est de loin supérieure à celle de l’ensemble du S&P500, nous pourrions penser que la prime moyenne à payer par rapport à la valeur intrinsèque est plus importante. Or, ce n’est pas le cas; le ratio P/VI moyen de ZUQ tel que calculé par StockPointer est de 1.55, alors qu’il est de 2.0 pour le S&P500*.

Autre fait intéressant; en comparaison avec le S&P500, la répartition sectorielle du fonds ZUQ offre une exposition accrue aux secteurs de la technologie, des soins de santé et de la consommation. Elle est d’autre part diminuée pour les secteurs de la finance et de l’énergie, et nulle pour les secteurs des services publiques et des télécommunications.

Si vous recherchez un fonds américain « compatible » avec StockPointer et le modèle EVA tout en ayant le potentiel de se démarquer à long terme, ZUQ offre selon nous une solution de qualité. Notez que le 18 février 2015, nous avions émis un commentaire sur le fonds canadien BMO actions canadiennes à faible volatilité (ZLB). Si vous n’aviez pas eu l’occasion de le lire, voici le lien.

N’oubliez pas que StockPointer vous offre la possibilité, grâce au PFscan, de créer et analyser un fonds commun de placement (portion actions) ou fonds négocié en bourse si vous souhaitez en intégrer aux portefeuilles de vos clients.

Pour plus d’informations sur ZUQ, veuillez suivre ce lien menant à sa description sur le site web de BMO.

*Les données extrêmes et/ou non-pertinentes ont été ignorées lors du calcul.