Category

Screeners

Onze actions américaines dans le sector d’énergie capables de résister la volatilité des prix du pétrole

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié onze actions américaines dans le sector d’énergie capable de résister la volatilité des prix du pétrole.

Les spéculations du marché sur les réductions de production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et l’impact des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela figurent parmi les facteurs à l’origine de la volatilité récente des prix du pétrole. Aujourd’hui, nous allons identifier les sociétés d’énergie américaines dont les activités saines et les fondamentaux solides en font des atouts solides pour résister à l’imprévisibilité accrue. Nous sélectionnons les entreprises de qualité dans le secteur de l’énergie S&P 500 en utilisant les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 5 milliards de dollars américains;
  • Variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme supérieur à celui du coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par l’entreprise et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) moins les dépenses en capital;
  • Un changement positif dans le NOPAT sur 12 mois – une mesure de l’efficacité opérationnelle qui exclut les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de l’entreprise, nettes d’impôts;
  • Valeur de la croissance future / valeur marchande (FGV / MV) comprise entre moins 50% et 50%, à l’exclusion des sociétés bénéficiant de remises ou de primes exagérées. FGV / MV représente la proportion de la valeur de marché de la société qui est constituée des prévisions de croissance future plutôt que des bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent.
  • Indice de performance économique (EPI), qui est le ratio rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. On cherche un ratio supérieur à 1, le plus élevé le mieux c’est.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir des informations supplémentaires ou pour modifier le screener.

Douze titres de croissance établies, qui sont prêts pour de nouveaux gains

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié douze titres de croissance établies sont prêts pour de nouveaux gains.

À la fin du cycle économique, comme beaucoup le soutiennent, il est important que les investisseurs axés sur la croissance améliorent leur protection contre les baisses sans sacrifier les rendements potentiels à la hausse.

Aujourd’hui, nous recherchons des valeurs de croissance soutenues par des fondamentaux favorables qui devraient leur permettre de réaliser de nouveaux gains sur un marché en hausse.

Nous avons examiné l’univers des actions américaines d’Inovestor en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars américains;
  • Variation sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) supérieure à 10% – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par l’entreprise et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) moins les dépenses en capital;
  • Rendement annuel d’au moins 10%;
  • Croissance annuelle moyenne des bénéfices par action (EPS) d’au moins 15% sur cinq ans;
  • Les ventes annuelles ont varié d’au moins 10% il ya un an ou deux ans;
  • Indice de performance économique actuel (EPI) supérieur à un. Il s’agit du ratio rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. Un ratio supérieur à un est essentiel pour des opportunités d’investissement durables;
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Ce ratio nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle la société convertit son capital investi en cash-flow libre, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons un ratio positif.
  • Ratio croissance future valeur sur valeur de marché (FGV / MV). Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir des informations supplémentaires ou pour modifier le screener.

Quinze actions américaines défensives face à la dernière volatilité du marché

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié les actions américaines qui peuvent agir de manière défensive face à la récente volatilité.

Vendredi dernier, la courbe des rendements américains s’est inversée, provoquant une certaine panique sur le marché boursier. Lundi, la courbe s’est stabilisée mais est restée toujours inversée, suscitant la prudence des investisseurs. Une inversion résultant d’une croissance économique incertaine est souvent considérée comme un indicateur avancé de la récession. Pour se protéger, les investisseurs peuvent choisir de réaffecter une partie de leurs actifs à des secteurs non cycliques, qui agissent de manière défensive pendant la volatilité des marchés. Aujourd’hui, nous en examinons deux : les services publics et les télécommunications. Nous avons examiné l’univers américain en nous concentrant sur les critères suivants :

  • capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars américains ;
  • Variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par la société et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt moins les dépenses en capital ;
  • Variation positive sur 12 mois de l’indice de performance économique (EPI) et indice de performance économique actuel supérieur à un – ce ratio correspond au rendement du capital par rapport au coût du capital ;
  • Le rapport valeur de croissance future sur valeur marchande (FGV / MV) est compris entre 40% et moins 70%. Nous avons choisi cette gamme pour éliminer les actions qui se négocient à une prime ou à un escompte exagéré, car cela augmenterait le risque. Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime intégrée à la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé

Pour en savoir plus, lisez cet article rédigé par Noor Hussain, analyste et chargée de compte chez Inovestor Inc.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Les actions américaines des dividendes non durables

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié les actions américaines des dividendes non durables.

En fonction de la stratégie de placement de l’individu, une part importante des rendements du portefeuille peut dépendre de manière significative des dividendes. Par conséquent, il est utile de garder à l’esprit les sociétés qui pourraient réduire leurs dividendes à l’avenir en raison de rendements de dividendes insoutenables. Ce sont des entreprises que nous pourrions vouloir éviter. Nous y parviendrons en sélectionnant les sociétés qui ont du mal à couvrir leurs coûts et dont les bénéfices ont diminué depuis deux ans, mais qui continuent d’augmenter leurs rendements en dividendes. Nous avons passé au crible les dividendes non durables des sociétés américaines et américaines de certificats de dépôt (ADR) en utilisant les critères suivants:

  • capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars,
  • variation négative du bénéfice d’exploitation net après impôt (NOPAT) sur 12 mois et 24 mois – a mesure de l’efficacité opérationnelle excluant les avantages fiscaux et financiers du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de l’entreprise, nettes d’impôts;
  • croissance positive du dividende sur un an et rendement du dividende supérieur à 3%;
  • indice de performance économique inférieur à un. Il s’agit du ratio rendement du capital / coût du capital, qui représente la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. Un ratio supérieur à 1 est essentiel pour les opportunités d’investissement durable;
  • ratio de cash-flow libre sur capital. Ce ratio nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous sommes toujours à la recherche d’un ratio positif, mais pour cet écran, nous nous concentrerons sur un ratio inférieur à 5%.

Pour en savoir plus, lisez cet article rédigé par Noor Hussain, analyste et chargée de compte chez Inovestor Inc.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

U.S. stocks with unsustainable dividends

In this week’s filter created for The Globe and Mail, we screened for U.S. stocks with unsustainable dividends

Depending on an individual’s investment strategy, a large part of portfolio returns may significantly depend on dividends. Hence, it is valuable to be mindful of companies that may cut their dividends in the future due to unsustainable dividend yields. Those are companies we may want to avoid. We will do that by screening for companies that are struggling to cover their costs and whose profits have been declining over the past couple of years, but who are still raising their dividend yields. We screened the U.S. and American depositary receipt (ADR) companies for unsustainable dividends using the following criteria:

  • Market capitalization greater than $1-billion;
  • Negative 12-month and 24-month change in the net operating profit after tax (NOPAT) metric – a measure of operating efficiency that excludes the cost and tax benefits of debt financing by simply focusing on the company’s core operations net of taxes;
  • Positive one-year dividend growth and a dividend yield greater than 3 per cent;
  • Economic Performance Index (EPI) less than one. This is the ratio of return on capital to cost of capital, representing the wealth-creating ability of the company. A ratio above one is key for sustainable investment opportunities;
  • Free-cash-flow-to-capital ratio. This ratio gives us an idea of how efficiently the company converts its invested capital to free cash flow, which is the amount left after all capital expenditures have been accounted for. It is an important measure because it gives us the company’s financial capacity to pay dividends, reduce debt and pursue growth opportunities. We are always looking for a positive ratio, but for this screener we will focus on a ratio below 5 per cent.

Read more in this article written by Noor Hussain, Analyst & Account Executive at Inovestor Inc.

Stratégie axée sur la qualité et la rentabilité du secteur pétrolier

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons examiné les actions canadiennes du secteur de l’énergie présentant une amélioration des fondamentaux.

Les prix du pétrole étant à la hausse en 2019 et les valeurs énergétiques constituant une part importante du marché canadien, une grande partie des gains réalisés sur l’indice composé S&P/ TSX provient jusqu’à présent du secteur de l’énergie. Aujourd’hui, nous cherchons à améliorer les fondamentaux des entreprises pour voir si la récente flambée des prix de bon nombre de ces actions est justifiée par leurs activités. Nous avons examiné le secteur de l’énergie S&P/TSX pour les sociétés de qualité en utilisant les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars;
  • Variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme supérieur à celui du coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par la société et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) moins les dépenses en capital;
  • Un changement positif dans le NOPAT sur 12 mois – une mesure de l’efficacité opérationnelle qui exclut les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de l’entreprise, nettes d’impôts;
  • Valeur de la croissance future / valeur marchande (FGV / MV) comprise entre moins 50% et 50%, à l’exclusion des sociétés bénéficiant de remises ou de primes exagérées. FGV / MV représente la proportion de la valeur de marché de la société qui est constituée des prévisions de croissance future plutôt que des bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime intégrée à la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.
  • Ratio des flux de trésorerie disponibles sur le capital. Ce ratio nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent.

Plus d’informations dans cet article écrit par Noor Hussain, analyste et chargée de compte chez Inovestor Inc.

SPfiltre – Momentum EVA + Croissance du dividende

Pour l’analyse de contenu d’aujourd’hui, nous avons construit un SPfiltre personnalisé dans le but de trouver des compagnies canadiennes démontrant un momentum EVA positif, une croissance du dividende et un bilan solide.

Voici le fichier Excel Download  qui contient les résultats ainsi que le PFscan Download  du « portefeuille ».

Voici la liste des critères exigés dans le filtre :

– Rendement sur Capital minimal de 10%;

– Ratio Dette / Équité maximal de 100%;

– Ratio Free cash flows / Capital positif;

– Changement positif sur 3 mois de la valeur intrinsèque;

– Changements positifs sur 12 et 24 mois du EVA;

– IPÉ minimal de 1.5;

– Croissance annualisé du dividende positive sur 5 ans.

SPfiltre Compagnies Assurance US

Mercredi dernier, la Federal Reserve a pris la décision d’augmenter les taux d’intérêts à court terme pour la première fois depuis 2009. Même s’il est vrai qu’en général, des taux d’intérêts plus élevés sont synonymes de coûts d’emprunt plus élevés, certaines industries devraient normalement bénéficier de ce changement de politique monétaire. L’une de ces industries est celle de l’assurance. Les compagnies d’assurance détiennent quasi-exclusivement des titres d’emprunt à très faible risque pour garantir les polices des titulaires. Depuis la crise financière et le début de la période de faibles taux d’intérêt, ces investissements ont procuré des rendements très faibles. Ceux-ci seront bien meilleurs dans un environnement de taux intérêts plus élevés. De façon plus générale, la décision de la FED d’hausser les taux confirme que l’économie américaine se solidifie et que les dépenses des consommateurs augmentent; des ventes plus élevées de véhicules et de maisons sont certainement une bonne nouvelle pour les compagnies d’assurances!

Nous avons donc décidé de créer un filtre simple mais efficace sur les compagnies d’assurance américaines. Les critères couvrent autant la performance économique que comptable.

– Un Indice de Performance Économique (ratio Rendement sur Capital / Coût du Capital) supérieur à 1.0. Un IPÉ de 1.0 et plus indique que la compagnie est en mesure de créer de la richesse pour les actionnaires;

– Un Rendement sur Capital supérieur à 10%;

– Un rendement du dividende de 1.5% ou plus;

– Un taux de croissance annualisé du dividende de 5% ou plus sur 1, 2, 3 et 4 ans.

10 compagnies d’assurance aux États-Unis sont identifiées par notre filtre ( Download ). Amtrust Financial Services (AFSI) est de loin celle qui offre la meilleure performance économique avec un IPÉ de 3.1, et également une des plus intéressantes en ce qui a trait à la croissance des dividendes. Maiden Holdings Ltd (MHLD) a la plus faible capitalisation du groupe, mais est celle qui offre le meilleur rendement du dividende, combiné à une croissance des dividendes assez agressive. Pour ceux qui préfèrent s’en tenir aux plus grandes capitalisations (telles que Marsh & McLennan, Chubb Corp, Travelers Cos Inc), Chubb (CB) est non seulement l’option qui offre le meilleur taux de croissance du dividende, mais on peut aussi voir que ce taux de croissance s’est accéléré aux cours de 4 dernières années.

SPFiltre Personnalisé – 12 novembre

Pour l’analyse de contenu de cette semaine, nous vous faisons parvenir les résultats d’un filtre personnalisé que nous avons créé. Il s’agit des mêmes critères que nous avions utilisés pour l’envoi du 27 mai 2015 :

1. La création de richesse pour les actionnaires (EVA/Action, Indice de Performance Économique, Rendement sur capital)

2. La croissance (Croissance de l’EVA/Action à court et moyen-long terme, Croissance des dividendes sur 1, 2, 3 et 4 ans)

3. La génération de fonds libérés (Free Cash-Flow)

Le groupe de compagnies (équipondéré) qui a été ciblé par ce même filtre le 27 mai 2015 a généré, jusqu’à aujourd’hui, un rendement positif de 3.39% alors que le TSX Composite, lors de même période, a perdu 12.06%. Pour revoir ce précédent article sur le blogue, veuillez cliquer ici.

Seul 1.5% (14/911) de l’univers canadien couvert par StockPointer rencontre les critères exigés.

Les résultats sont triés par l’Indice de Performance Économique (IPÉ). Certains autres indicateurs tels que le cours, le ratio cours/bénéfice, et le rendement du dividende ont été ajoutés sur le tableau à titre indicatif.

Vous trouverez en pièce jointe le fichier PDF qui contient la liste des critères qui ont été utilisés ainsi que les résultats du filtre.  Download

SP Filtre – Incohérences Économiques (US)

Pour l’analyse de contenu de cette semaine, nous appliquons le filtre prédéfini « Incohérences Économiques » au marché américain. Ce filtre identifie des compagnies présentant des anomalies dans la relation entre leur performance comptable, telle que divulguée dans les états financiers, et leur performance économique (EVA).

Fait rassurant, en date du 11 septembre, seul 5 compagnies américaines se retrouvent sur cette liste : Insperity Inc (NSP), Trc Cos Inc (TRR), Merit Medical Systems Inc (MMSI), Synchronoss Technologies (SNCR) et Sterling Bancorp (STL). Afin de mieux expliquer pourquoi ces compagnies sont identifiées par ce filtre, nous prendrons comme exemple le sommaire exécutif d’Insperity Inc (NSP).   Download

Dans la troisième section du rapport, Performance Économique, le graphique EVA de gauche est celui qui nous intéresse plus particulièrement. Sur celui-ci, on peut constater que la courbe verte (profit comptable) est en hausse depuis décembre 2014, et que le prix a eu tendance à suivre le profit comptable. Par contre, la courbe d’EVA (bleue), n’a jamais cessé de diminuer depuis décembre 2011. En d’autres mots, malgré que le profit comptable rapporté soit en hausse, la création de richesse économique pour les actionnaires est de plus en plus faible et est même maintenant négative. Malheureusement pour les investisseurs, le marché s’est rajusté se rendant probablement compte que le profit comptable en hausse ne reflétait pas de réelle amélioration économique pour l’entreprise. Le titre a perdu 25% lors des 6 derniers mois, et l’EVA ne laisse pas croire qu’un revirement de tendance soit à proximité.

N’oubliez donc pas que StockPointer peut également vous aidez à éviter des investissements risqués, comme dans le cas exposé ci-haut. La bonne performance d’un portefeuille peut être justifiée par les titres que l’on détient, mais aussi par ceux que l’on ne détient pas.