Category

Globe & Mail

Onze entreprises canadiennes en croissance

Pendant la saison des résultats, les investisseurs ont hâte de voir l’évolution des sociétés figurant sur leur liste de surveillance et dans leurs portefeuilles au cours du dernier trimestre. Aujourd’hui, nous rechercherons des sociétés canadiennes versant des dividendes dont le rendement du capital investi et les bénéfices augmentent.

Cette semaine pour la Globe and Mail, nous recherchons onze entreprises canadiennes en croissance bénéficiaire.

Nous avons examiné l’univers des actions canadiennes en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 500 millions de dollars;

  • Croissance du bénéfice net d’exploitation (NOP) sur trois et douze mois. Il s’agit d’une mesure de l’efficacité opérationnelle qui exclut les coûts d’exploitation et se concentre sur les activités principales de la société;

  • Croissance du rendement du capital sur trois et douze mois. Il s’agit d’un ratio de rentabilité qui mesure les rendements attendus pour les investisseurs en obligations et en actions;

  • Un indice de performance économique actuel (EPI) égal ou supérieur à un – ce rapport correspond au rendement du capital rapporté au coût du capital. Cela donne aux actionnaires une idée du rendement de la société sur chaque dollar dépensé. Un indice de performance économique de l’un indiquerait que le remboursement de capital suffit à couvrir les coûts du capital.

  • Rendement du dividende supérieur à 2%;

  • Ratio flux de trésorerie disponible sur capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un ratio positif.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

 

Dix services publics capables de générer une croissance du dividende

Un examen du troisième trimestre récemment terminé montre que les secteurs les plus performants, tant sur le marché canadien que sur le marché américain, sont ceux qui sont sensibles aux taux d’intérêt, tels que les services publics (en hausse de 9% et 6% au cours du trimestre, respectivement). et l’immobilier (en hausse de 7,4% et 4,9%). Aujourd’hui, nous nous concentrons sur les services publics. Le secteur a bénéficié de la baisse récente des taux d’intérêt à long terme et de l’appétit du marché pour les actifs productifs, et opère principalement dans le cadre de contrats à long terme. Par conséquent, sur notre écran, nous recherchons des sociétés de services publics défensives qui ont un historique attrayant de croissance du dividende.

Pour le Globe and Mail de cette semaine, on cherche des entreprises de services publics capables de générer une croissance des dividendes.

Nous avons examiné l’univers des services publics nord-américains en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 5 milliards de dollars;
  • Un bêta faible – une action dont le bêta est inférieur à un est considérée comme moins volatile que le marché et donne finalement aux entreprises un avantage défensif;
  • Croissance sur trois mois du bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT). Une mesure de l’efficacité opérationnelle qui exclut les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de la société, déduction faite des impôts;
  • Un indice de performance économique actuel (EPI) égal ou supérieur à un – ce rapport correspond au rendement du capital par rapport au coût du capital. Cela donne aux actionnaires une idée du rendement de la société sur chaque dollar dépensé. un PEV de l’un indiquerait que le remboursement de capital est juste suffisant pour couvrir les coûts du capital.
  • Rendement de dividendes supérieur à 2% et croissance du dividende sur des périodes de un, deux et quatre ans;
  • Une variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous montre que le bénéfice de la société augmente à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par l’entreprise et est calculé comme étant le NOPAT moins les dépenses en capital.
Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Réévaluation des actions canadiennes dans la domaine d’énergie suite à l’attaque d’Aramco

L’indice de référence du pétrole brut en Amérique du Nord, West Texas Intermediate, a fluctué entre $57 et $62 USD la semaine dernière après l’attaque de Saudi Aramco, premier exportateur mondial de pétrole. L’incident saoudien ne redonnera pas toute la fortune du secteur de l’énergie au Canada, mais il a provoqué une flambée des cours de certaines sociétés du secteur.

Pour le Globe and Mail de cette semaine, nous recherchons des entreprises canadiennes actives dans la production, l’extraction et la distribution de pétrole et de gaz, axées sur la qualité et la durabilité, dans un contexte de tensions géopolitiques mondiales.

Nous examinons le secteur de l’énergie domestique pour les entreprises en utilisant les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 2 milliards de dollars;
  • Variation positive du bénéfice d’exploitation après 12 mois (NOPAT) – mesure de l’efficacité opérationnelle excluant les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de la société, déduction faite des impôts;
  • Un ratio de croissance future sur la valeur marchande (FGV / MV) compris entre moins 50% et 50%, excluant les entreprises bénéficiant de remises ou de primes exagérées. FGV / MV représente la proportion de la valeur de marché de la société qui est constituée des prévisions de croissance future plutôt que des bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé;
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent;
  • Indice de performance économique (EPI) supérieur à 0,5 et croissance du PEV sur 12 mois, qui est le rapport rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. Pour EPI, tout ce qui est supérieur à un est favorable – plus le chiffre est élevé, mieux c’est.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Number Cruncher – Dix actions de valeurs à surveiller dans le secteur des matériaux au Canada

Lorsque les marchés sont instables et que la volatilité est à la hausse, les investisseurs ont tendance à rechercher d’autres produits défensifs afin de protéger leur patrimoine. Le secteur des matériaux peut être considéré comme défensif dans la mesure où l’or (dont la production est un élément clé de ce secteur) est négativement corrélé au marché. Le mois dernier, en raison de la forte remontée de l’or et de l’argent, les matériaux ont été l’un des secteurs les plus performants au Canada. Le secteur a progressé de 5,7% en août par rapport à l’indice composé S & P / TSX, qui a progressé de 0,2%. Depuis le début de l’année, le secteur a progressé de 22,9%, contre 14,8% pour le S & P / TSX.

Pour le Globe and Mail de cette semaine, nous avons approfondi notre connaissance du secteur et analysé certaines entreprises qui ont bénéficié de cette tendance.

Nous avons examiné le secteur canadien des matériaux en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 1 milliard de dollars;
  • Une évolution positive des ventes sur 12 mois – un chiffre positif nous indique que les opérations de la société progressent et progressent;
  • Une variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous montre que le bénéfice de la société augmente à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par la société et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt moins les dépenses en capital;
  • Un rapport croissance future valeur sur valeur de marché (FGV / MV). Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé;
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un ratio positif;
  • Un bêta faible – une action dont le bêta est inférieur à un est considérée comme moins volatile que le marché.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Huit actions qui créent de richesse dans le secteur immobilier américain

Cette stratégie utilise la plate-forme Inovestor for Advisors pour analyser le secteur immobilier S & P 500 selon les critères suivants:

  • Une capitalisation boursière de 10 milliards de dollars américains ou plus;
  • Un ratio flux de trésorerie disponible sur capital positif. Ce ratio donne une idée de la manière dont la société utilise le capital investi pour générer des flux de trésorerie disponibles, qui pourraient être utilisés pour stimuler la croissance, distribuer ou augmenter les dividendes, ou réduire la dette;
  • Une variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous montre que le bénéfice de la société augmente à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par la société et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt moins les dépenses en capital;
  • Indice de performance économique (EPI) supérieur ou égal à un. Il s’agit d’un critère essentiel car il représente le ratio rendement du capital / coût du capital. Un EPI supérieur à un indique que la société génère de la richesse pour ses actionnaires – pour chaque dollar investi dans la société, plus d’un dollar est généré par les rendements;

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Dix-huit titres du S&P 500 à faible volatilité, capables de résister aux chocs du marché

Une fois de plus, la semaine dernière, les marchés financiers ont été touché par le conflit commercial non résolu Sino-américain. Les diverses complications qui s’y ajoutent vont, à mon avis, entrainer une volatilité accrue sur les marchés, à court terme.

Vendredi dernier, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a confirmé que, pour l’instant, aucune relation d’affaire ne sera conclue avec le géant chinois des télécommunications, Huawei, et qu’il n’est pas prêt à conclure un accord commercial avec la Chine.

Cet arrêt, fait suite à la décision prise par la Chine, de cesser tout achat de produits agricoles provenant des Etats-Unis.

Par conséquent, pour l’article du Globe and Mail de cette semaine, nous avons passé au crible le marché américain afin d’identifier les compagnies dont la volatilité est faible et dont les activités sont durables, et qui peuvent résister à d’autres potentielles perturbations futures du marché.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

À la recherche de créateurs de richesse parmi les actions américaines de produits de consommation discrétionnaire

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons ciblé les créateurs de richesse du secteur des produits de consommation discrétionnaire aux États-Unis. Nous cherchons à améliorer les performances et à les comparer à la prime ou à la décote attribuée par le marché à ces sociétés. Nous avons analysé l’univers des actions S&P 500 Consumer Discretionary en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars américains;
  • Un indice de performance économique actuel (EPI) égal ou supérieur à un – ce rapport correspond au rendement du capital par rapport au coût du capital. Cela donne aux actionnaires une idée du rendement de la société sur chaque dollar dépensé.
  • Un changement positif du EPI sur 12 mois – il mesure la croissance du rendement du capital par rapport au coût du capital au cours des 12 derniers mois;
  • Un rapport valuer de croissance future sur valeur de marché (FGV / MV) compris entre 50% et moins 50%. Nous avons choisi cette gamme pour éliminer les actions qui se négocient à une prime ou à un escompte exagéré, car cela augmenterait le risque. Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir davantage d’informations ou pour modifier le screener.

Treize actions américaines de soins de santé et de produits de consommation courante qui montrent des caractéristiques défensives

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié treize actions américaines de soins de santé et de produits de consommation courante qui montrent des caractéristiques défensives.

En ce qui concerne le mois de mai, c’est le pire mois de l’année 2019 pour les marchés. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine a pris de l’ampleur au début du mois, notamment car le président américain Donald Trump a augmenté les droits de douane sur les produits chinois pour une valeur de 200 milliards de dollars américains et la Chine a pris des mesures de représailles en fixant des tarifs sur les 60 milliards de dollars américains de produits américains. La semaine dernière, les marchés ont chuté face à la détérioration du désordre géopolitique dû à l’escalade des tensions commerciales. En outre, jeudi dernier, M. Trump a menacé le Mexique d’une nouvelle vague de droits de douane, qui débutera le 10 juin. En cette période d’incertitude prolongée, les secteurs non cycliques résistent mieux en raison de leurs caractéristiques défensives. Aujourd’hui, nous allons examiner les actions américaines dans le secteur des soins de santé et des biens de consommation courante afin d’identifier certaines entreprises aux activités et aux revenus solides et susceptibles de résister à la tempête de la guerre commerciale. Nous avons analysé l’univers des actions américaines en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars américains;
  • Une variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous montre que les bénéfices de la société augmentent à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par la société et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt moins les dépenses en capital;
  • Variation positive sur 12 mois de l’indice de performance économique (EPI) et indice de performance économique actuel supérieur à un – ce ratio correspond au rendement du capital par rapport au coût du capital;
  • Un rapport croissance future valeur sur valeur de marché (FGV / MV) compris entre 40% et négatif 70%. Nous avons choisi cette gamme pour éliminer les actions qui se négocient à une prime ou à un escompte exagéré, car cela augmenterait le risque. Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir des informations supplémentaires ou pour modifier le screener.

Onze actions américaines dans le sector d’énergie capables de résister la volatilité des prix du pétrole

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié onze actions américaines dans le sector d’énergie capable de résister la volatilité des prix du pétrole.

Les spéculations du marché sur les réductions de production de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et l’impact des sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela figurent parmi les facteurs à l’origine de la volatilité récente des prix du pétrole. Aujourd’hui, nous allons identifier les sociétés d’énergie américaines dont les activités saines et les fondamentaux solides en font des atouts solides pour résister à l’imprévisibilité accrue. Nous sélectionnons les entreprises de qualité dans le secteur de l’énergie S&P 500 en utilisant les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 5 milliards de dollars américains;
  • Variation positive sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme supérieur à celui du coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par l’entreprise et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) moins les dépenses en capital;
  • Un changement positif dans le NOPAT sur 12 mois – une mesure de l’efficacité opérationnelle qui exclut les coûts et les avantages fiscaux du financement par emprunt en se concentrant simplement sur les activités principales de l’entreprise, nettes d’impôts;
  • Valeur de la croissance future / valeur marchande (FGV / MV) comprise entre moins 50% et 50%, à l’exclusion des sociétés bénéficiant de remises ou de primes exagérées. FGV / MV représente la proportion de la valeur de marché de la société qui est constituée des prévisions de croissance future plutôt que des bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Cette mesure nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle l’entreprise convertit son capital investi en flux de trésorerie disponibles, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons toujours un rapport positif et plus de 5% est excellent.
  • Indice de performance économique (EPI), qui est le ratio rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. On cherche un ratio supérieur à 1, le plus élevé le mieux c’est.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir des informations supplémentaires ou pour modifier le screener.

Douze titres de croissance établies, qui sont prêts pour de nouveaux gains

Dans le filtre de cette semaine créé pour le Globe and Mail, nous avons identifié douze titres de croissance établies sont prêts pour de nouveaux gains.

À la fin du cycle économique, comme beaucoup le soutiennent, il est important que les investisseurs axés sur la croissance améliorent leur protection contre les baisses sans sacrifier les rendements potentiels à la hausse.

Aujourd’hui, nous recherchons des valeurs de croissance soutenues par des fondamentaux favorables qui devraient leur permettre de réaliser de nouveaux gains sur un marché en hausse.

Nous avons examiné l’univers des actions américaines d’Inovestor en nous concentrant sur les critères suivants:

  • Capitalisation boursière supérieure à 10 milliards de dollars américains;
  • Variation sur 12 mois de la mesure de la valeur économique ajoutée (EVA) supérieure à 10% – un chiffre positif nous indique que les bénéfices de la société augmentent à un rythme plus rapide et supérieur au coût du capital. L’EVA est le bénéfice économique généré par l’entreprise et est calculé comme le bénéfice net d’exploitation après impôt (NOPAT) moins les dépenses en capital;
  • Rendement annuel d’au moins 10%;
  • Croissance annuelle moyenne des bénéfices par action (EPS) d’au moins 15% sur cinq ans;
  • Les ventes annuelles ont varié d’au moins 10% il ya un an ou deux ans;
  • Indice de performance économique actuel (EPI) supérieur à un. Il s’agit du ratio rendement du capital / coût du capital, représentant la capacité de l’entreprise à créer de la richesse. Un ratio supérieur à un est essentiel pour des opportunités d’investissement durables;
  • Ratio flux de trésorerie disponible / capital. Ce ratio nous donne une idée de l’efficacité avec laquelle la société convertit son capital investi en cash-flow libre, qui correspond au montant restant après la comptabilisation de toutes les dépenses en immobilisations. C’est une mesure importante car elle nous donne la capacité financière de la société de verser des dividendes, de réduire la dette et de rechercher des opportunités de croissance. Nous recherchons un ratio positif.
  • Ratio croissance future valeur sur valeur de marché (FGV / MV). Ce ratio représente la proportion de la valeur de marché de la société constituée par les prévisions de croissance future plutôt que par les bénéfices réels générés. Plus le pourcentage est élevé, plus la prime incorporée pour la croissance attendue est élevée et plus le risque est élevé.

Connectez-vous à votre compte pour obtenir des informations supplémentaires ou pour modifier le screener.