All Posts By

Inovestor Asset Management (IAM)

TrueNAV: Votre nouvel outil pour calculer la NAV

À propos de TrueNAV

Certains d’entre vous ont peut-être remarqué la nouvelle version de StockPointer qui inclut une fonctionnalité puissante appelée TrueNAV. Son but est de calculer une Valeur Nette d’Inventaire (VNI) intrajournalière pour le FNB INOC. Par conséquent, il vous indique combien vous devriez payer à mesure que les actions sous-jacentes fluctuent. Nous avons observé que certains conseillers en placement surpayent à l’ouverture, alors nous avons pensé que ce serait une bonne idée de fournir cet outil. Pour accéder à TrueNAV, rendez-vous sur la page principale de la plateforme StockPointer et cliquez sur le bouton TrueNav surligné en jaune dans la boite d’INOC comme indiqué sur l’image ci-dessous:

 

 

 

En haut à gauche de votre écran, vous verrez le dernier prix qu’INOC s’est négocié à la Bourse de Toronto et la demande/offre actuelle en temps réel. Dans l’exemple ci-dessous, la dernière transaction est à 10,45, la demande/offre est à 10,44 / 10,46 et la VNI est calculée à 10,44. Si vous achetez à 10,46, vous payez une prime d’un cent sur la demande théorique VNI, vous devriez donc attendre une meilleure demande avant d’acheter. Si vous voulez vendre des parts d’INOC, l’offre est compétitive à 10,44 car la VNI exacte est à 10,44 et l’offre théorique VNI à 10,43. En d’autres termes, si vous voulez vendre, ce serait le bon moment et vous pouvez réaliser la transaction.

 

En haut à droite de votre écran, vous verrez la VNI intrajournalière d’INOC. La bande noire indique le prix de VNI exact avec une marge théorique au-dessus et au-dessous de la VNI. Nous fournissons des calculs de VNI dès 9h avant la cloche d’ouverture. Cela peut vous donner une idée du prix d’ouverture du FNB, car les teneurs de marché commencent à afficher des écarts entre les cours acheteur et vendeur sur les titres sous-jacents. Cependant, gardez à l’esprit que cette information peut parfois être faussée par des demandes/offres fictives de la part des teneurs de marché. Ce n’est pas le cas dans l’exemple ci-dessous mais si cela se produit, alors attendez l’ouverture des marchés pour un prix précis.

 

Au bas de votre écran, vous avez la performance des trois meilleures et des trois pires positions en pourcentage de changement quotidien et une carte thermique affichant les rendements de toutes les positions d’INOC. Pour le moment, nous fournissons TrueNAV que pour INOC, mais nous prévoyons éventuellement étendre ce service à d’autres FNB. Si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions sur la façon dont nous pourrions améliorer l’outil TrueNAV, veuillez nous contacter par courriel ou par téléphone.

Mise à jour sur la liquidité d’INOC

INOC a enregistré une importante transaction de 5,7 millions de dollars le vendredi 22 juin 2018, ce qui en fait la plus importante transaction sur le FNB depuis sa création. Celle-ci a été effectuée sur TriAct Exchange Canada, un marché spécialisé offrant des services d’exécution pour les courtiers en valeurs mobilières canadiens inscrits. Vers 13h01 ce jour-là, TrueNAV affichait une VNI exacte de 10,43 tandis que la demande/offre était à 10,43 / 10,44. La transaction a eu lieu à 1 cent au-dessus de la juste valeur, mais pour une commande de cette taille, c’est une prime raisonnable.

Cette transaction témoigne de la forte liquidité d’INOC, tout comme nous l’avons écrit dans notre article intitulé Debunking Your Fears (en anglais seulement). La majeure partie de la commande de 6,0 millions de dollars a été effectuée d’un seul coup. Pour ceux qui attendent patiemment de voir l’impact d’une grosse transaction sur INOC, maintenant vous l’avez. Si vous voulez exécuter une transaction d’envergure, nous vous recommandons de faire affaire avec une entreprise spécialisée qui peut organiser une transaction en bloc pendant la journée ou à la fin de la journée vers 16 heures au prix de la VNI.

Focus VÉA : New Flyer Industries (NFI)

À propos

Le groupe New Flyer Industries est une société canadienne peu connue dont le siège social se trouve à Toronto et qui exerce ses activités dans le secteur des autobus de transport en commun. Ses actions ont plus que quintuplé au cours des cinq dernières années, ce qui en fait l’une des meilleures performances du S&P/TSX. Depuis mai, l’action a chuté de -15% après que le gouvernement des États-Unis a annoncé qu’elle mettrait en place un tarif de 25% sur l’acier et un tarif de 10% sur l’aluminium canadien.

Impact limité des tarifs

Nous pensons que l’impact de ces mesures sera limité pour les trois raisons suivantes: Premièrement, NFI n’utilise pas plus de 10,000 dollars d’acier pour la construction d’un nouveau bus valant un demi-million. Deuxièmement, NFI a signé des contrats à coûts fixes pour les deux prochaines années. Troisièmement, NFI sera probablement en mesure de passer les coûts additionnels à ses clients.

Avantage compétitif

La société évolue dans un marché de nature oligopolistique auquel la croissance est mature. Au cours des dernières décennies, certains concurrents ont fait faillite, d’autres ont quitté le marché ou ont été acquis. Depuis, NFI est devenu le plus important fabricant et fournisseur de pièces d’autobus en Amérique du Nord, car la société contrôle maintenant près de la moitié des parts de marché.

Une compagnie de qualité

Son SPscore de 72% est le plus élevé du secteur industriel, ce qui laisse sous-entendre que l’entreprise génère de la valeur pour ses actionnaires. En effet, le rendement du capital est élevé, à 16,3% et a augmenté régulièrement au cours des trois dernières années. Le BENAII a également progressé à un rythme impressionnant de 43% par an au cours des 5 dernières années, tout comme son capital investi. La croissance a été alimentée à la fois par la croissance interne et les acquisitions stratégiques.

La performance comptable de NFI est également robuste. Le chiffre d’affaires et le bénéfice par action ont progressé à un taux de croissance annualisé de 28% et 76% respectivement au cours des 5 dernières années, alors que ses parts de marché ont augmenté. Pour récompenser ses investisseurs à long terme, NFI a augmenté son dividende, à un taux moyen de 22% par an. Le rendement du dividende devrait être de 2,57% au cours des 12 prochains mois, ce qui est intéressant pour une moyenne capitalisation.

Le ratio de distribution est de 53% et est conséquent à ses flux de trésorerie disponibles positifs. Enfin, son ratio d’endettement total sur fonds propres de 0,75 est supérieur à la moyenne de l’industrie de 0,29 mais laisse de la place pour d’autres petites acquisitions stratégiques. Enfin, autant ses marges brutes que ses marges nettes ne cessent d’augmenter, ce qui laisse entrevoir que l’entreprise conservera probablement son pouvoir de négociation tant auprès de ses clients que de ses fournisseurs.

Cours NFI vs. Marges brutes sur 12 mois et Marges nettes sur 12 moisSource: FactSet Research Systems

À prix raisonnable

En ce qui concerne sa valorisation, l’action se négocie actuellement en deçà de sa valeur intrinsèque. La compagnie possède un ratio cours / valeurs intrinsèque de seulement 0,54 ce qui laisse place à une hausse potentielle de près de 85%. L’escompte est d’autant plus intéressante du fait que le titre ne s’est pas négocié à un tel niveau de valorisation depuis 2015 ce qui en fait un point d’entrée attrayant.

Une valeur de la croissance future (VCF) de -41% nous indique que la valeur de l’entreprise est inférieure à sa valeur d’exploitation actuelle, même si cette dernière a bien évolué au fil des dernières années. De plus, d’autres ratios d’évaluation plus traditionnels suggèrent également que les multiples sont relativement bas: le ratio cours / bénéfice est de 13,5 et le ratio cours / flux de trésorerie est de 10,6.

Conclusion

Nous croyons que la baisse récente du prix constitue une opportunité compte tenu de la valorisation attrayante et de l’incidence limité des tarifs sur les activités de la société. De plus, la position dominante de NFI ne devrait pas être contestée, du moins pour le moment, alors que sa nouvelle génération de bus électriques à batterie Xcelsior Charge rentre dans le marché. Pendant ce temps, des concurrents plus petits comme Grande West Transportation sont encore en train de concevoir des bus électriques.

Une excellente façon d’investir indirectement l’argent de vos clients dans NFI en même temps que 24 autres sociétés canadiennes de qualité consiste à acheter le FNB Horizons Inovestor Actions canadiennes (INOC). L’ETF détient NFI depuis son lancement le 14 novembre 2017. Pour plus d’informations sur l’INOC, veuillez cliquer ici pour visiter le site Web d’Horizons ETF.

Pourquoi vous devez investir dans INOC

Investir au Canada demeure un défi pour les investisseurs car la plupart des produits d’actions canadiennes, qu’ils soient gérés de façon active ou passive, ont généralement tendance à être très similaires en raison de la forte concentration sectorielle. En effet, plus de 75% de l’univers canadien se retrouve dans les secteurs suivants : finance, énergie et matériaux. Pour cette raison, en plus des contraintes des politiques de placements des fonds, la plupart des gestionnaires ne sont pas motivés à s’éloigner de leur indice de référence, qui est dans la plupart des cas le S&P/TSX.

Après avoir créé l’indice Nasdaq Inovestor (NQICA) qui reproduit le portefeuille modèle d’actions canadiennes Inovestor StockPointerTM, nous avons conclu un partenariat avec Horizons pour lancer un produit différencié, le FNB Horizons Inovestor Actions canadiennes (INOC). Celui-ci permet de mieux investir dans le marché canadien en répliquant l’indice Nasdaq Inovestor. Vous trouverez ci-dessous les principales raisons pour lesquelles vous devriez acheter INOC pour vos clients:

  1. Style et philosophie d’investissement d’Inovestor

Lorsque vous achetez INOC, vous investissez dans 25 sociétés canadiennes de grande qualité qui se négocient à des multiples attrayants qui créent de la richesse pour leurs actionnaires. Ce concept est facile à comprendre et à expliquer à vos clients. Pour trouver ces entreprises, Inovestor utilise une approche multifactorielle utilisant les ratios économiques. Cette méthode s’explique mieux par la différence entre le rendement du capital et le coût du capital. Les états financiers sont ajustés pour annuler les pratiques comptables agressives et faire plus facilement des analyses relatives. Le système de classement de la stratégie peut être consulté sur la plateforme Inovestor for Advisor.

  1. Diversification et prise de risques actifs calculés

L’indice sous-jacent, le NQICA, évite la concentration sectorielle permanente associée à l’indice S&P/TSX. Un aspect unique des stratégies StockPointerTM est que nous créons notre propre allocation sectorielle basée sur notre indice de performance exclusif (retour sur capital divisé par le coût du capital). Nous procédons au tri de toutes les actions de S&P/TSX en utilisant ce ratio et nous les classons du plus haut au plus bas; nous prenons ensuite les 100 meilleurs pour arriver à nos allocations sectorielles. Par exemple, si nous nous retrouvons avec 20 entreprises dans le secteur discrétionnaire, nous allouons 20% de notre portefeuille à ce secteur. Il s’agit d’une différence majeure par rapport à l’indice S&P/TSX, car nous investissons selon notre propre méthode d’allocation sectorielle.

  1. Rendement élevé ajusté au risque à faible coût

Lorsque vous investissez dans l’INOC, vous achetez non seulement un FNB d’actions canadiennes à rendement élevé avec d’excellents rendements ajustés au risque, mais vous obtenez également un prix concurrentiel. Selon Morningstar, la moyenne des FNB d’actions canadiennes ont des frais de 0,65%. Bien que le prix d’INOC soit légèrement inférieur à celui d’autres produits concurrents, notre indice sous-jacent a surpassé l’indice S&P/TSX au cours de 9 des 10 dernières années. Bien que la performance passée ne soit pas une garantie de performance future, nous pouvons affirmer qu’il aurait été judicieux de payer des frais raisonnables pour une stratégie qui a généré un rendement annualisé de 12,1% depuis 2008, une valeur ajoutée de 7,4% par rapport au S&P/TSX.

En conclusion, nous avons mentionné les trois principaux avantages concurrentiels que vous pouvez tirer de l’achat de ce FNB pour vos clients. Comme toujours, faites vos devoirs, mais vous conclurez sans doute que ce produit investissable est 1) très transparent et facile à comprendre, 2) la meilleure option de remplacement pour vos fonds communs de placement et vos FNB ayant des frais élevés, 3) vous fera gagner du temps avec vos petits clients si vous répliquez la stratégie déjà pour vos gros clients et 4) vous recevrez un soutien après-vente en lisant nos commentaires mensuels sur la performance de l’INOC. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions et nous vous répondrons rapidement.

Commentaire du gestionnaire de portefeuille – Mai 2018

L’indice de rendement total S&P/TSX a terminé le mois de mai en hausse de 3,12% alors que la Banque du Canada ne maintiendra probablement pas un rythme de resserrement des taux en tandem avec la Réserve Fédérale. L’économie canadienne montre des signes de solidité et se heurte à des contraintes de capacité, ce qui rend les investisseurs optimistes. Cependant, l’enthousiasme est limité par les incertitudes entourant la ratification du nouvel accord de l’ALENA. Le FNB Horizons Inovestor Actions Canadiennes (INOC) augmenté de 1,22% pour la même période, soit -190 points de base sous l’indice de référence. Notre allocation sectorielle a contribué à hauteur de 53 points de base puisque notre décision de sous-pondérer les financières et de surpondérer les secteurs discrétionnaire, industriel et de la technologie s’est avérée fructueuse. Notre sélection de titres a contribué à hauteur de -243 points de base, certains de nos titres ayant sous-performés. Vous trouverez ici-bas les trois premiers et les trois derniers contributeurs à la performance.

 

Les trois principaux contributeurs à la performance étaient:

  1. CAE (CAE: CN), un fournisseur aérospatial et de défense, s’est apprécié de 12,5% après avoir publié son T4 2018: BPA de 0,37 $ (mieux de 0,05 $) sur des revenus de 780,7 M $ (pire de 3,11 M $).
  2. Constellation Software (CSU: CN), un développeur de logiciels, a progressé de 11,3% en raison de la vigueur du secteur des technologies de l’information aux États-Unis, qui a progressé de 7,4% en mai.
  3. Magna (MG: CN), un fabricant de pièces automobiles, a augmenté de 10,2% alors que la compagnie a surpris les analystes avec son T1 2018: BPA de 1,84 $ (mieux de 0,15$) sur des revenus de 10,79 G $ (740 M $).

 

Les trois derniers contributeurs à la performance étaient:

  1. Canadian Tire (CTC.A: CN), un détaillant de marchandises, a perdu 5,7% après avoir annoncé son intention d’acheter Helly Hansen, une marque de vêtements de sport et de travail, pour 985 M $.
  2. NFI Group (NFI: CN), un fabricant d’autobus, a baissé de -7,8% au T1 2018, affichant une pression sur ses marges : BPA de 0,75 $ (pire de 0,05 $) sur les revenus de 741,5 M $ (pire de 25,1 M $).
  3. Linamar (LNR: CN), fabricant de pièces automobiles, a descendu de -9,6% suite à des bénéfices inférieurs aux attentes: BPA de 2,37 $ (pire de 0,08 $) sur les revenus de 1,89G $ (mieux de 7,3 M $).

 

Salutations,

François Soto CFA, MBA, FRM, CIM