Monthly Archives

février 2021

Analyse ESG

Inovestor s’est associé à Sustainalytics, la plus grande société de recherche et de notation en matière d’investissement responsable et de recherche ESG, avec plus de 25 ans d’expérience dans les domaines ESG et de la gouvernance d’entreprise.

Cette nouvelle fonction fournit un mélange de contenu et d’outils ESG quantitatifs et qualitatifs pour vous aider à intégrer les facteurs ESG dans votre portefeuille et à identifier les risques potentiels des entreprises.

Pour commencer votre essai d’analyse ESG sur plus de 12 000 entreprises dans le monde, cliquez ici ou contactez votre directeur de comptes.

La cote de risque ESG de Sustainalytics mesure le degré auquel la valeur économique d’une entreprise peut être menacée par des facteurs ESG importants. Le score de risque ESG est basé sur un cadre qui mesure l’exposition d’une entreprise à des risques de contrepartie spécifiques à une sous-industrie et la manière dont l’entreprise gère ces risques. Les scores de risque ESG sont classés selon cinq niveaux : négligeable, faible, moyen, élevé et grave. L’échelle va de 0 à 100, 100 étant le niveau le plus sévère.
Cette donnée mesure le degré d’exposition d’une entreprise aux risques liés aux questions environnementales, sociales ou de gouvernance. La méthodologie a été développée par Sustainalytics à l’automne 2018 et saisit l’exposition totale de la valeur économique d’une entreprise au risque ESG . Ces risques ESG sont ensuite décomposés en plusieurs parties : non gérable, gérable, géré et non géré. La partie non gérée est la cote de risque ESG de Sustainalytics.
Dans le cadre de la méthodologie Sustainalytics, au niveau de l’entreprise, cette donnée représente la partie du risque ESG qu’une entreprise gère par le biais de ses politiques, programmes, systèmes de gestion, etc. Le reste du risque gérable est appelé écart de gestion.
Les scores de risque environnementaux des entreprises de Sustainalytics mesurent le degré à laquelle la valeur économique d’une entreprise peut être menacée par des facteurs environnementaux. Le risque environnemental représente l’exposition aux risques environnementaux non gérés après avoir pris en compte la gestion de ces risques par une entreprise. Les scores de risque environnementaux sont affichés sous la forme d’un nombre compris entre 0 et 100, bien que la plupart des scores se situent entre 0 et 25.
Les scores de risque sociaux des entreprises de Sustainalytics mesurent le degré à laquelle la valeur économique d’une entreprise peut être influencée par des facteurs sociaux. Le risque social représente l’exposition aux risques sociauxl non gérés après avoir pris en compte la gestion de ces risques par une entreprise. Les scores de risque sociaux sont affichés sous la forme d’un nombre compris entre 0 et 100, bien que la plupart des scores se situent entre 0 et 25.
Les scores de risque de gouvernance de Sustainalytics mesurent le degré à laquelle la valeur économique d’une entreprise peut être menacée par des facteurs de gouvernance. Le risque de gouvernance représente l’exposition au risque de gouvernance non géré après avoir pris en compte la gestion de ces risques par une entreprise. Les scores de risque de gouvernance sont affichés sous la forme d’un nombre compris entre 0 et 100, bien que la plupart des scores se situent entre 0 et 25.
Les 3 principaux problèmes ESG importants considérés par un analyste comme hautement prioritaires. Les problèmes doivent faire l’objet d’une analyse spécifique à l’entreprise et écrite par un analyste dans le rapport de cote de risque ESG.
Sustainalytics fournit une évaluation des controverses en utilisant des écrans d’information de plus de 60 000 sources. Un rapport sur la mauvaise conduite présumée ou réelle d’une compagnie est évaluée pour déterminer l’impact sur les parties prenantes et le risque de réputation dans les 48 heures suivant l’événement. Sustainalytics évalue 10 sujets différents sur une échelle de 0 à 5, 5 étant la note la plus sévère.
Cette section identifie la nature et l’étendue de l’implication d’une entreprise dans une série de produits et d’activités commerciales à des fins de contrôle.
Les analyses ESG ont aussi été ajoutées au module Mes Portefeuilles. Vous pouvez évaluer les risques ESG globaux de votre portefeuille et identifier les éléments relatifs à ces risques, qu’ils soient dus à des facteurs environnementaux, sociaux ou de gouvernance.

Pour commencer votre essai d’analyse ESG, cliquez ici.

Commentaire de février du gestionnaire de portefeuille pour les résultats de janvier

Le S&P/TSX a affiché un rendement négatif pour le mois de janvier. Ce résultat s’est produit dans un environnement où la volatilité a atteint un sommet au même moment où GameStop (GME) a rapidement augmenté à la fin du mois. Le S&P/TSX a surtout chuté à la fin du mois, les investisseurs ont été potentiellement refroidis par la spéculation.

Le mois dernier, le S&P/TSX a baissé de 0,3% alors que le S&P500 a baissé de 1% et le MSCI ACWI ex USA a augmenté de 0,2%. Sur une base annuelle, le S&P/TSX a augmenté de 3,5%, le S&P500 a bondi de 17,2% et le MSCI ex USA a grimpé de 14,4%.

Les meilleurs secteurs du TSX pour janvier ont été ceux des soins de santé en hausse de 34,8% suivi des services publics en hausse de 2,6% et des technologies de l’information en hausse de 2,6%. Les pires secteurs pour le mois ont été les biens de consommation de base en baisse de 4,2%, les matériaux en baisse de 3,5% et les biens de consommation discrétionnaire en baisse de 2,6%.

Le NQICAT a augmenté de 0,2% en janvier. Sur une base annuelle, le NQICAT a augmenté de 0,7% tandis que le S&P/TSX a progressé de 3,5%.

Les meilleures performances du NQICAT ont été celles de Transforce (TFII), de Richelieu Hardware (RCH) et de Telus (T). TFII a augmenté de 30,1% grâce à une réaction favorable de l’acquisition des activités d’UPS. RCH a augmenté de 13,4% grâce à un excellent rapport trimestriel. T a augmenté de 5,9 % en prévision du spin-out de Telus International (TIXT).

Les pires performances par les titres du NQICAT ont été enregistrées par Alimentation Couche-Tard (ATD.B) et le Canadien National (CNR). ATD.B a chuté de 10,1% en raison de la potentielle acquisition de Carrefour qui a été perçue négativement par les investisseurs. CNR a chuté de 7,4% en raison des faibles perspectives données par la direction.

2 actions ont été vendues et achetées dans le cadre de la stratégie en janvier. Nous avons vendu Great-West Lifeco (GWO) parce que le modèle recommandait de passer du secteur financier au secteur des matériaux. GWO avait l’un des scores les plus faibles de nos financières. GWO a été remplacée par CCL Industries (CCL.B), car cette société avait le SP score le plus élevé dans le secteur des matériaux.

Nous avons vendu Fortis (FTS) parce que son score avait diminué et que d’autres compagnies ayant des scores plus élevés étaient disponibles dans le même secteur. Nous l’avons remplacée par Hydro One (H) qui avait le score le plus élevé dans le secteur des services publics.

Transactions portefeuille modèle StockPointer® Canada – janvier 2021

Nous avons rééquilibré le Nasdaq Inovestor Canadian Index basé sur notre portefeuille modèle Stockpointer® Canada. Ces transactions sont en vigueur dès vendredi le 22 janvier après la fermeture des marchés.

Voici les détails des transactions:

Ajouts:

1. CCL Industries Inc. Class B (CCL.B) – Tendance de marché. Augmentation du secteur des matériaux comme le montre l’indice Top 100, augmentant ainsi notre position dans le portefeuille.
2. Hydro One (H) – Transaction intra-sectorielle. Dans le top de son secteur.

Retirés:

1. Great-West Lifeco (GWO) – Tendance de marché. Diminution du secteur des financières comme le montre l’indice Top 100, diminuant ainsi notre position dans le portefeuille.
2. Fortis (FTS) – Transaction intra-sectorielle. L’entreprise n’est plus dans le top de son secteur.