IntelligenceNouvelles

Commentaire de juin du gestionnaire de portefeuille sur les résultats de mai

L’indice de rendement total S&P/TSX s’est contracté de 3,1% en mai, soit moins que le S&P 500 (-6,35%) et l’indice MSCI ACWI ex. USA (-5,26%). À la fin de mai, après un premier mois de déclin, l’indice rendement total du S&P/TSX était en hausse de 13,4% année à date.

Les marchés sont en dent de scie avec la probabilité grandissante de guerres tarifaires. En plus des guerres de tarifs douaniers, les investisseurs américains étaient de plus en plus préoccupés par la réglementation potentielle des géants méga-cap technologiques américains en raison de la nature monopolistique de leurs modèles d’affaires.

Le meilleur secteur de la TSX en mai a été la technologie de l’information, en hausse de 4,3%.  Les grands acteurs du secteur tels que CSU OTEX, GIB. A et SHOP ont tous affiché de bons résultats trimestriels. D’autre part, le secteur affichant la plus faible performance était celui des soins de santé, en baisse de 13,8%, un secteur dans lequel l’INOC n’est pas investi.

En regardant plus spécifiquement INOC, on observe que les stocks défensifs tels que ATD et DOL ont surperformé car les investisseurs étaient à la recherche de valeurs sûres loin du chaos environnant. La meilleure performance d’INOC en mai était celle de CCL. B suivant des résultats meilleurs que prévu. Les trois plus faibles performances pour le mois étaient celle de Norbord, Magna, et Linamar, leur piètre performance étant en grande partie expliquée par l’incertitude macro-économie et la politique, mais aussi dans le cas de Magna par une révision à la baisse des objectifs financiers de cette année.