All Posts By

Mathilde Lainé

Inovestor Launches Its Advisors’ Platform

Inovestor lauches today the new generation of our platform specifically designed for Financial Advisors.

 

What’s changing?

Our StockPointer platform will be replaced by Inovestor For Advisor on November 8th, 2017 and will feature new functions to enhance your customer experience.

 

New features:

In addition to a new design, Inovestor For Advisor will feature the following new functions:

 

  • The home page will include financial information updated in real time.
  • A notification system will inform you about new transactions in our portfolios, our blog posts and company news.
  • A new “My Portfolios” function will replace the “PF Scan” function and allow you to enter and personalize your portfolios. You will be able to analyze the performance of your portfolios, view the details of your transactions and access our recommendations. You will also be able to enter ETFs and Mutual Funds into your portfolios.
  • A new “Model Portfolios” section will showcase our Model Portfolios and their strategy with a printable PDF option.
  • Research and analysis of ETFs and Mutual Fundswill be available.

 

Training sessions:

If you wish to familiarize yourself with the new platform, we will be offering webinar training sessions. We will be sending you the webinar schedule shortly.

 

For more information, please contact service@inovestor.com

 

About Inovestor

Inovestor is a leading provider of wealth management technology solutions. Inovestor provides research, analytics and fundamental data that help 500+ investment advisors overseeing $27bn in AUM make optimal investment decisions.

Head in the cloud business (LaPresse.ca (Online))

Les services infonuagiques sont simples à configurer et peuvent généralement être facturés à l’usage. L’offre diffère selon ses besoins et son secteur d’activité, mais la plupart des PME peuvent bénéficier des technologies d’affaires dans le nuage axées sur la collaboration.

«Il n’y a pas si longtemps, plusieurs logiciels n’existaient qu’en mode local, c’est-à-dire que l’entreprise achetait une licence, installait les systèmes sur son ordinateur et s’assurait du bon fonctionnement de tout ça. Aujourd’hui, à peu près tout est disponible en infonuagique», dit Claudine Bonneau, professeure au département de management et technologie de l’UQAM.

Bien sûr, il n’y a pas que des logiciels qui soient offerts en infonuagique. On peut aussi dématérialiser ses données et des infrastructures comme des serveurs.

L’avantage le plus attribué aux services infonuagiques, c’est leur mode de paiement. En général, une firme paie pour ce qu’elle utilise, un peu comme l’électricité. Il peut s’agir d’un prix mensuel par utilisateur, par exemple.

Il y en a d’autres. La mise en place d’une solution dans le nuage est habituellement simple et rapide. Une entreprise peut aussi faire varier sa capacité de traitement de données, par exemple, en fonction de ses besoins quotidiens, hebdomadaires ou mensuels. Plus besoin de gérer les logiciels, les licences et les mises à jour.

La sécurité de l’information demeure cependant un enjeu pour certaines entreprises. Le risque de voir ses données emprisonnées sur les serveurs d’un fournisseur, s’il ferme boutique ou si l’on ne désire plus faire affaire avec lui, en est un autre.

Collaborer dans le nuage

Il existe beaucoup d’outils, dans le nuage, axés sur la collaboration entre les différentes personnes au sein d’une entreprise. C’est un domaine intéressant de l’infonuagique où les PME de différents secteurs peuvent gagner en productivité.

«Collaborer, ça signifie réaliser quelque chose ensemble, dit Claudine Bonneau. Ça implique une réalisation commune au bout.»

L’idéal, c’est donc d’avoir un outil, une plateforme collaborative, pour échanger au même endroit ou travailler sur un même document. «Sinon, on perd un temps fou à mettre l’information en commun ou à réconcilier les versions des fichiers.»

Les grandes entreprises utilisent depuis longtemps des plateformes puissantes, comme Microsoft SharePoint, qui permettent entre autres de partager des documents, des calendriers et des listes de tâches.

Il existe toutefois des solutions dans le nuage ayant des fonctionnalités parfois moins avancées, mais qui sont plus flexibles, plus simples à utiliser et moins dispendieuses. Huddle est un exemple. Evernote en est un autre. Il s’agit de solutions plus adaptées pour les PME.

La version d’affaires de Google Apps mérite aussi d’être mentionnée. L’interface est déjà familière puisqu’elle est similaire à celle de la version consommateur. L’appropriation du service est donc rapide. On peut aussi l’utiliser en français, ce qui n’est pas toujours possible avec les applications concurrentes.

Les entreprises qui ont besoin uniquement d’un service de gestion de projets, ou d’assignation de tâches, peuvent utiliser Trello, Flow ou Wunderlist.

«Pour la seule gestion de fichiers, on pense à Dropbox en version d’affaires, dit Claudine Bonneau. Box, un compétiteur, est toutefois reconnu comme une solution de rechange plus adaptée au contexte d’affaires.»

Les services de wikis d’entreprise, comme Confluence, permettent aussi de mieux collaborer. Les employés peuvent créer des pages à propos d’un projet ou d’un client. On peut y mettre l’ordre du jour d’une réunion. Les gestionnaires peuvent documenter le processus d’affaires pour informer les nouveaux employés.

«Tous ces services permettent habituellement de réduire de beaucoup l’utilisation du courriel, dit Claudine Bonneau. C’est une bonne chose, car le courriel est efficace pour communiquer, mais pas pour collaborer.»